Littérature Afro ☀ 

Abdulrazak Gurnah

Le prix Nobel de littérature 2021

Le jeudi 7 octobre 2021, l’Académie suédoise a de nouveau attribué le Prix Nobel de littérature à un auteur africain. Son nom : Abdulrazak Gurnah. Focus sur le cinquième écrivain issu de continent noir, à recevoir cette prestigieuse distinction après les Sud-Africains Nadine Gordimer et John Maxwell Coetzee, l’Égyptien Naguib Mahfouz et le Nigérian Wole Soyinka.

Originaire de l’île de Zanzibar, en Tanzanie, Gurnah est contraint de quitter son pays natal en raison de son appartenance à la communauté arabe du pays. Il trouve refuge en Grande-Bretagne en 1968. Son cursus universitaire se déroule à l’université de Londres puis à l’université de Kent, où il passe son doctorat en 1982. Témoignant un fort intérêt pour les questions du colonialisme et du déracinement, le Tanzanien, désormais implanté à Brighton, va faire de ces thèmes, le ciment de sa bibliographie. 

Memory of Departure” (1987), son premier opus, aux accents autobiographiques, traite du post-colonialisme à travers l’histoire d’Hassam Omar, jeune garçon africain d’ascendance arabe qui, oppressé par le régime dictatorial de son pays fait le choix d’émigrer vers le Grande-Bretagne en quête d’une vie meilleure. Le livre met notamment l’accès sur les difficultés d’insertion et d’intégration auxquelles sont confrontés les immigrants et les réfugiés en Angleterre. Il en est de même pour “Dottie” (1990), qui s’attache aussi à la question de l’identité noire sous un prisme féminin, et “Paradise” (1994), nominé pour le Booker Prize et le Whitbread Prize for Fiction, porté sur la construction de soi.

Le romancier, encensé notamment pour ses récits engagés et sa narration soignée, a déclaré lors d’une interview à la fondation Nobel : “Beaucoup de ces gens qui viennent, viennent par nécessité et aussi franchement parce qu’ils ont quelque chose à donner”, invitant l’Europe à réserver un accueil digne du nom aux réfugiés. 

Après Wole Soyinka en 1986, Abdulrazak Gurnah est le deuxième auteur noir africain à recevoir le prix Nobel de littérature. 

Par Marc-Emmanuel Adjou          

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Scroll to Top