Safia Enjoylife, l’Afrique vue autrement Littérature Afro ☀ 

Safia Enjoylife

l’Afrique vue autrement

Safia Enjoylife, l’Afrique vue autrement

Ancienne professeur d’Anglais en Guyane, Safia Romain plus connu sous le pseudonyme  Enjoylife, est la créatrice de la chaîne YouTube “Grandeur Noire” (fondée 2016) dont l’objectif est de mettre en avant la réussite des peuples africains, ainsi que de rétablir l’histoire du continent très souvent falsifiée par les historiens occidentaux.

Panafricaine, influenceuse, chroniqueuse, conférencière, comédienne, elle a plus d’une corde à son arc. Son dernier projet de grande ampleur est de produire et réaliser un documentaire sur la Terre Mère intitulé “L’Afrique qu’on ne nous montre pas”. Vous pouvez visualiser son exceptionnel prologue digne des grandes productions mondiales en cliquant ici.  Pour financer ce projet ambitieux, elle a mis en place une cagnotte à laquelle chacun peut apporter sa contribution.

Grandeur Noire Édition

Elle a également monté sa propre maison d’édition et sorti son premier livre qui s’intitule My type of bad gyals. Cet ouvrage met en lumière le parcours de 42 femmes africaines. “Reines, guerrières, scientifiques, artistes, sportives, cheffes d’entreprise… des femmes africaines ont révolutionné chaque époque partout dans le monde, mais peu d’entre nous les connaissent ”, explique-t-elle.

Ce livre poursuit un double objectif selon l’auteure. Premièrement, donner des repères et de la confiance en soi à toutes les petites filles africaines.  Deuxièmement, leur servir de source d’inspiration en leur montrant des modèles de réussite dans tous les domaines. 

Le but est atteint et va même au-delà. Il est aussi utile dans l’éducation des garçons en leur montrant des réussites féminines de tous temps et dans un vaste champ de corps de métier. Ceci démontre que les femmes peuvent aussi bien réussir que les hommes dans la société. Chose qui n’est pas forcément mise en avant dans les systèmes éducatifs en général.

 

 

Au-delà du livre 

 

L’ouvrage s’accompagne de plusieurs déclinaisons: un livre de coloriage qui reprends les 42 figures pour se remémorer chaque personnage, un jeu de carte sous forme de quizz qui permet de vérifier la culture générale sur les grandes figures africaines mais aussi un puzzle (de la reine Nzinga), un calendrier et une ligne de pulls reprenant la reine nigériane Amina.   

 

À la suite de My type of bad gyals, Safia a sorti un deuxième livre. Il s’agit cette fois d’un conte pour enfants qui s’intitule Walatta. L’histoire nous entraîne dans la vie de Wallata, petite fille qui a la particularité d’avoir une peau plus foncée que ses parents et les habitants de son village. Chassée en raison de sa différence, elle va aider un paysan sur le chemin de son exil, sans rien attendre en retour. Un paysan qui s’avérera ne pas en être un… 

 

L’histoire, inspirée par l’impératrice d’Ethiopie Mentawab, “se veut être une pierre supplémentaire dans la reconstruction de l’estime de soi des enfants africains et afrodescendants. Elle s’inscrit dans la démarche Grandeur Noire d’offrir de plus en plus de repères qui les valorisent !”, confie Safia Enjoylife. 

 

De nombreuses influences 

 

Elle a expliqué dans le podcast intitulé Succès made in femmes qu’elle a découvert l’Afrique par sa mère à travers des photos et des récits. C’est également après avoir entendu un discours de Cheikh Anta Diop puis après avoir lu un de ses livres plus tard que son désir d’en savoir toujours plus et de transmettre ses connaissances se sont renforcés.

 

La chanteuse Lauryn Hill l’a aussi inspirée à travers ses messages engagés et conscients dans les années 90. Christiane Taubira, qui lui a fait decouvrir le code noir, fait aussi partie de ses références, tout comme Maryse Condé auteure de Moi Tituba sorcière noire de Salem qui l’a initiée à la spiritualité Africaine.  

 

 

Inspiration

 

Terminons avec deux citations de Safia Enjoylife. La première sur le conseil qu’elle donnerait à toute personne souhaitant se lancer dans un projet personnel. La deuxième sur la clé de sa réussite. 

“Il faut commencer. Même si on commence petit, même si on commence sans rien. Il faut croire en nous, même si ça a l’air fou, même si ce n’est pas un domaine qu’on maîtrise parce qu’on n’a pas été formé pour, il faut se lancer”. 

 

“L’humilité c’est la base de tout. Le fait d’être humble permet de se tourner vers l’autre et faire des choses pour l’autre, sans rien demander en retour.”

 

Safia Enjoylife, l’Afrique vue autrement

 

 

 

Par Deyelle Koïta               

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Scroll to Top