Littérature Afro ☀ 

Yves-Gérard MEHOU-LOKO

L’équité, élément indispensable pour une société juste et égalitaire!

M. Mehou-Loko est très souvent sollicité pour parler d’équité. Cela fait grand sens lorsqu’on comprend le parcours de ce père Afro-descendant et citoyen du monde, qui déblaie bien des sentiers pour les générations futures.

Une enfance ouverte sur le monde

Mehou-Loko est né à Paris de parents béninois,  il a vécu sa petite enfance au Togo, au Bénin et en France et il est arrivé au Canada dans son adolescence. Vous vous doutez bien que les changements d’adresses ne se sont pas arrêtés là pour notre figure afro du mois. Une fois à l’intérieur du pays, il a vécu dans plusieurs provinces au gré de diverses expériences professionnelles mais également pour des raisons personnelles. 

Des métiers qui en font un porte-parole idéal

Yves-Gérard Mehou-Loko est particulièrement reconnu comme journaliste et ancien animateur de l’émission matinale à Radio-Canada Toronto, Y a pas deux matins pareils. De sa voix claire et posée, avec des sujets toujours recherchés, il a séduit de nombreux auditeurs mais a également bâti une forte crédibilité dans la communauté et sur divers sujets. 

Présentement Commissaire en équité et droits de la personne au CEPEO (Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario – CEPEO), il a également été enquêteur pour le bureau du commissaire aux services en français, François Boileau.

Avec ce parcours des plus cohérents, Monsieur Méhou-Loko est un porte-parole idéal en matière d’équité. 

« Je suis qui je suis et cet aspect ne change pas, peu importe le  pays ou la ville que j’habite.»  

Yves Gérard Mehou-Loko

Question identitaire?

« Je suis toujours incapable de répondre quand on me demande d’où je suis. Je me sens aussi bien béninois que français que canadien. Et au Canada, je me sens aussi québécois que franco albertain que fransaskois, que franco-ontarien. »

Ces mots de l’ancien animateur radio, montrent bien son état d’esprit. Il affirme d’ailleurs avoir conservé précieusement la fierté de son identité au travers de toutes ses expériences et avoir appris à se définir en fonction de lui-même et non pas en fonction des autres.

C’est bien de cela qu’il s’agit: connaître ou apprendre à connaître son identité pour ne pas se laisser influencer au gré des perceptions externes. 

Particulièrement avec son poste au sein du CEPEO, Yves Gérard Mehou-Loko entend pousser à des réflexions, intégrer dans les conversations et les manières de penser et même d’agir des uns et des autres les notions d’égalité, d’équité tant au niveau racial, culturel et bien plus!

«J’ai la chance et le privilège d’être le père de 2 garçons. Mon épouse et moi, nous efforçons au quotidien de leur transmettre la fierté de leur héritage béninois et haïtien. Cette identité est la leur. Leur plus grande richesse, leur plus grande force, est de savoir très tôt que personne ne peut remettre en question leur identité, leur fierté. Personne ne peut les faire douter de qui ils sont. Cette identité leur permet déjà de naviguer dans le monde en étant conscients de qui ils sont tout en respectant les identités de celles et ceux qui les entourent. Nos enfants ont une richesse et une résilience insoupçonnées. Leur compréhension de leur environnement, de leur identité, de leur histoire, en font des êtres bienveillants et tolérants.»  

Yves Gérard Mehou-Loko

Un Ambassadeur idéal pour la mission du CICA !

Tout ceci vous a certainement fait penser en partie à la mission du CICA (Centre de l’Identité et de la Culture Africaines). D’ailleurs, M. Mehou-Loko souligne dans certaines de ses interviews, l’importance de connaître l’histoire, notamment celle des Noirs canadiens et d’inculquer ces notions aux plus jeunes dans nos communautés.

En effet, pour ce journaliste d’expérience, tout comme pour le CICA , être noir est synonyme de culture, d’identité. La connaissance et la fierté de son identité, son parcours personnel et professionnel en feraient ainsi un parfait ambassadeur des valeurs que nous véhiculons au CICA et de tout ce que nous cherchons passionnément à inculquer à nos jeunes. 

Extrait des objectifs de la mission du CICA: 

o Permettre aux jeunes d’avoir des rêves sans limites et ne pas se sentir citoyens de seconde zone.

o Donner aux jeunes le potentiel pour se valoriser, d’être respectés dans leur milieu social en développant leur affirmation de soi.

o Participer à bâtir des communautés fières, ambitieuses et prospères pour un Canada multiculturel.

Pour terminer, nous vous partageons cette réflexion de notre personnalité Afro du mois au sujet du Mois de l’Histoire des Noirs qui fait tant écho à nos pensées/actions au CICA:

« Il y a des communautés qui sont très bien organisées mais nous les Noirs, nous cultivons les divisions entre anglophones, francophones, caribéens, antillais, africains. Je ferais un plaidoyer pour un mois de célébrations, un mois uni, un mois de fierté et surtout, un mois de promotion de ce que nous sommes pour que finalement nous ayons ce respect que nous estimons nous être dû. »

Nous avons hâte de recevoir Yves-Gérard Mehou-Loko à l’un de nos ateliers mais également de voir le merveilleux et certain résultat de tout le travail qu’il accomplit actuellement, et ce dans nos diverses communautés!

Article rédigé par Aristide Ouedraogo et Sandra Adjou A.  

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Scroll to Top